L’île Maurice

  1. 017 BH 1407

Pour rejoindre l’île Maurice une petite heure d’avion mais comme ce n’est plus la France, les formalités douanières sont plus longues.

A la sortie de l’aéroport, 3 véhicules nous attendent : un bus d’une trentaine de places, un mini bus et une camionnette pour les bagages.

Nous sommes montés dans le mini bus. C’est le dépaysement complet. D’après les copains qui ont fait l’Inde, le chauffeur conduit comme là-bas : dépassement sans visibilité, vitesse de fou, traversée de villages à la même allure. De plus, la conduite à gauche est très déroutante.

Le long de la route de très nombreuses maisons arborent 2 drapeaux rouges sur leur façade pour afficher leur religion hindoue. En réplique, certains catholiques installent de petites chapelles, mais ils sont vraiment minoritares.

Pour rejoindre notre hôtel nous nous dirigeons vers la côte Est. Les villages rencontrés ne semblent pas très riches. Beaucoup de constructions non finies. De temps en temps une belle villa, le contraste est saisissant. Et aussi parfois un temple tamoul comme le Koloss de la Réunion (mais plus petit).

Notre destination est l’hôtel « le Bougainvillé » à Belle Mare Trou d’eau douce. Tout le personnel (beaucoup de monde) fait partie de l’ethnie tamoul (semble-t-il) même le  big boss. Accueil sympathique. L’entrée, le hall d’accueil et le bar en jettent plein la vue. Les chambres sont à l’avenant.

Un accès direct à l’océan par une belle plage de sable fin. Bref tout est propice au farniente.

Les incursions dans les environs montrent le même contraste que celui perçu le long du trajet. En bordure de l’océan, les habitations sont superbes. Quelques hôtels chics. En longeant la plage pour rejoindre le petit port, nous rencontrons tout un secteur de locatifs touristiques en bordure de plage. En s’enfonçant un peu à l’intérieur, et surtout en arrivant dans Trou d’eau douce, la vision est tout autre. Les maisons sont tristes, peu soignées. Le village ne semble pas très riche.

Notre séjour sur l’île est très bref. Arrivés le Vendredi, découverte rapide l’après-midi. Le Samedi est consacré à la sortie en catamaran, le Dimanche à la sortie au jardin de Pamplemousse et le Lundi c’est le retour, nous ne verrons pas grand’chose de l’île.

Mais il faut reconnaître que les plages sont belles et l’hébergement de classe.

Pour les visites, je crois que la meilleure solution consiste à louer un taxi. Ils ne manquent pas car ils guettent le touriste. Dans le secteur je crois que c’est la seule industrie.


Commentaire

L’île Maurice — Un commentaire

  1. bjr, je viens de visionner, j’en ai pris plein les yeux!!! merci J’envisage de venir à l’ile Maurice , Rodrigues et Réunion en Janvier 2018!!! J’AIMERAIS QUELQUES CONSEILS PRATIQUES POUR PREPARER MON VOYAGESI VOUS ACCEPTEZ…………..D’AVANCE JE VOUS EN REMERCIE.cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.